Carbonapp boucle son bilan carbone

Dernière mise à jour : 25 mai

"Nous ne serons pas des cordonniers mal chaussés"


C'était une annonce faite en mars, lors de notre adhésion au Climate Act, mais également un engagement pris dans le cadre de notre Charte RSE, et voici donc les résultats.


Alors que les entreprises connaissent une pression de plus en plus forte pour réduire leur empreinte carbone, beaucoup se tournent aujourd’hui vers des actions d’évitement, de réduction puis de compensation de leurs émissions de CO2. Créées dans l’alignement de la Stratégie Nationale Bas Carbone visant à la neutralité carbone nette d’ici 2050, ces politiques bas carbone nécessitent d’abord l’estimation claire et complète de leur impact environnemental. C’est là que le Bilan Carbone entre en jeu.


Le bilan carbone est un outil d’évaluation de la quantité de gaz à effet de serre émise sur une année dans l’atmosphère par un territoire, un individu ou ici, une organisation. L’article 75 de la loi Grenelle II impose la réalisation d’un bilan carbone pour certaines collectivités territoriales et entreprises mais Carbonapp n’y est pas soumise. La présente démarche est donc volontariste.


En réalisant son bilan carbone, Carbonapp a cherché à remplir plusieurs objectifs, tout d’abord être capable de présenter son empreinte carbone pour l’année 2021 et faciliter le calcul de celle de 2022. Ces résultats permettront de définir un plan d’action d’évitement et de réduction des émissions à la source. En effet, en hiérarchisant les postes d’émission en fonction de leur importance, il sera plus facile de mettre en place des actions pour les réduire. Cette trajectoire de décarbonation permettra de définir une stratégie de neutralité carbone transparente et ambitieuse, soutenant le positionnement d’exemplarité climatique de Carbonapp.


Sachant que la société possède des locaux à Rennes et à Paris, l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre générées directement ou indirectement par l’activité de Carbonapp ont été évaluées sur l’année 2021. C'est donc l'ensemble de notre périmètre géographique qui est considéré, pour les scopes 1, 2 et 3, avec la méthodologie ADEME.



Résultats


En termes de résultats, l’empreinte carbone de Carbonapp en 2021 s’est élevée à 5 567 kg de CO2eq, soit 696 kg pour chaque salarié, avec l’hypothèse d’un effectif de 8 personnes cette année-là.

A titre de comparaison, 5 tonnes d’équivalent carbone correspondent à 9 tonnes de papier ou 5 ans de chauffage au gaz pour un 3 pièces à Paris.


Ces émissions ont pu être divisées en 7 sources principales :

  • Les transports et déplacements, correspondant à des trajets domicile-travail ou des déplacements professionnels ;

  • Les immobilisations, correspondant au loyer et aux achats électroniques ;

  • Les déchets ;

  • Les services, qu’il s’agisse d’assurances, de services honoraires ou informatiques ;

  • Les intrants, soit du matériel de papeterie pour l’année 2021 ;

  • L’électricité

  • Les TNIC, soit les Technologies du Numérique, de l’Information et de la Communication. Ce poste étant encore peu connu en termes d’impact carbone, il a été difficile de l'évaluer correctement.


Les services constituent la part la plus importante des émissions de Carbonapp. Véritable incarnation du scope 3, ce poste représente la sous-traitance employée par Carbonapp pour la réalisation de son activité avec plus de la moitié relevant de services honoraires et un quart de services d’hébergement.


Plan d’action pour 2022


Soucieuse de son empreinte environnementale depuis sa création, Carbonapp a déjà mis en place diverses actions à la source. Par exemple, pour les déplacements professionnels, certains employés utilisent des voitures roulant au bio-GNV tandis que 7 employés sur 8 utilisent les transports en commun pour tous les trajets domicile-travail.

Pour les usages de type IT, les imprimantes ont été paramétrées pour des impression en recto/verso et en noir et blanc, la majorité des documents ont été dématérialisés et le matériel informatique est systématiquement d’origine reconditionné avec notre client BackMarket.


Un autre exemple est la mise en place d’un nettoyage régulier des répertoires de mail et une sensibilisation du personnel à leur impact carbone. 1 mail avec pièce jointe de 1Mo ayant un poids de 19g de CO2 d’après l’ADEME, l’équipe de Carbonapp favorise le partage de documents via des plateformes tels que Google Docs. Elle s’engage également à un nettoyage régulier afin de limiter les émissions dues à leur stockage.


En 2022, l’objectif va être de mettre à jour notre bilan carbone et de travailler à une projection jusqu’à 2025 qui tiendra compte de la croissance de l’entreprise, des développements technologiques, et des embauches de personnel.

Certains fournisseurs proposent également leur propre bilan carbone sur leur site internet. En prenant en compte ces informations il sera possible de mieux dimensionner les postes.


A chaque entreprise son empreinte carbone, largement influencée par son activité, ses choix et sa croissance. Carbonapp est une organisation encore en pleine évolution, au développement certain dans les prochains mois. Cette croissance de son activité, de ses clients pourrait signifier une augmentation de son impact carbone, (plus de déplacements, plus d’employés…etc.), mais aucune de ces choses n’est fixée. En tant qu’opérateur de compensation carbone, l’environnement est au cœur des préoccupations quotidiennes de Carbonapp. Rester dans une démarche d’amélioration continue, de réduction et d’évitement de ses émissions fait partie des promesses de l’entreprise.


Article rédigé par Axelle Rimpot.